Comité Sauvignon

/Comité Sauvignon

Un nouveau Comité de pilotage pour favoriser les échanges sur le sauvignon

Les grands cépages internationaux comme le sauvignon blanc dominent la scène mondiale d’aujourd’hui tant ils offrent aux consommateurs un niveau qualitatif intéressant, parfois excellent, ainsi qu’un repère facilement reconnaissable parmi un vaste choix de produits. Que sait-on, cependant, de leur implantation au niveau mondial, de la diversité d’expression dont ils sont capables et des recherches en cours pour mieux mettre en valeur leurs spécificités et leurs liens aux différents terroirs dans le monde ? Comment les consommateurs les perçoivent-ils sur les grands marchés export et quelle est l’influence des modes sur le style des vins ?

C’est pour tenter de répondre à ces questions et d’autres encore que les organisateurs du Concours Mondial du Sauvignon ont mis en place un comité de pilotage composé de 7 professionnels du vin ayant des compétences rédactionnelles et une connaissance du cépage. Ils constitueront, au fil des mois, un fonds documentaire dans lequel professionnels et consommateurs pourront aller puiser pour en savoir plus sur ce cépage aujourd’hui omniprésent dans le monde, mais qui n’a sans doute pas encore révélé toutes ses qualités et ses spécificités. Ce ‘guichet unique’ de l’information consacrée au sauvignon doit devenir une plate-forme à partir de laquelle des informations approfondies, variées et d’actualité alimenteront le site internet dédié et les réseaux sociaux.

Un comité de pilotage composé de 9 professionnels du vin

Cette initiative démontre de nouveau que, plus qu’une compétition entre appellations et producteurs, le Concours Mondial du Sauvignon est avant tout un prétexte à l’échange et un lieu de rencontre pour tous les spécialistes de la filière.

Les membres du Comité

du concours mondial du sauvignon

Diplômée en lettres modernes, Sharon Nagel a nourri sa passion innée pour les vins en collaborant pendant 25 ans au journal professionnel « La Journée Vinicole ». Ses voyages dans de nombreux pays producteurs à travers le monde lui ont permis de mieux appréhender le rôle social et environnemental du vin de même que ses multiples expressions en fonction de sa région d’origine. Par ailleurs, en tant que membre du jury auprès de plusieurs concours internationaux dédiés aux vins (Concours Mondial de Bruxelles, Sélections Mondiales, Vinandino…), elle a pu observer les progrès qualitatifs phénoménaux qui ont révolutionné de nombreux pays producteurs au fil des ans et les ont propulsés sur la scène internationale. Elle s’est appuyée sur ces connaissances pour perfectionner ses compétences en matière de rédaction et de traduction, ce qui lui a permis de collaborer à des projets d’envergure comme l’ouvrage « Gigondas, ses vins, sa terre, ses hommes » (lauréat du prix du meilleur ouvrage traduit aux Gourmand World Cookbook Awards) ou encore « Les Vignerons du Pic Saint-Loup » (en cours). Du point de vue rédactionnel, elle a écrit plusieurs éditions spéciales consacrées à des thèmes tels que ‘Le Vin et la Santé’, ‘Les Jeunes et le Vin’ et ‘L’Oenotourisme’. Quant au sauvignon blanc, sa grande révélation s’est produite avec la dégustation d’un sauvignon de la Napa Valley dont la générosité aromatique et la vigueur ont tranché avec des expériences décevantes auparavant avec des vins plutôt insipides. Depuis lors, elle a découvert de nombreuses pépites et espère continuer à en faire.

Journaliste, animateur d’émissions radiodiffusées et formateur, David Cobbold a quitté son Angleterre natale pour vivre en France en 1973 et se consacre exclusivement à des activités professionnelles dans le secteur du vin depuis 1983. Depuis 18 ans, il travaille à son compte en tant que journaliste et écrivain, tout en étant formateur auprès de professionnels et d’amateurs de vins à travers l’Académie du Vin de Paris et des clubs oenophiles. Outre les articles qu’il écrit pour le compte de magazines spécialisés en France (Regal et Gault Millau), au Canada (Vins et Vignobles), le Royaume-Uni, le Japon (Wands) et l’Inde (Sommelier India), il est co-auteur de plus de vingt livres sur le vin. En tant que journaliste spécialisé, il a été rédacteur-en-chef de deux magazines : « Flavours from France » et « The Wine Review of France », la version anglophone de la Revue du Vin de France. Depuis dix ans, il anime une émission hebdomadaire sur la seule émission dédiée aux vins en France, « In Vino BFM » (BFM est la chaîne d’affaires/économique numéro 1 en France). Il a également animé des émissions télévisées pour le compte de Wine TV (USA) et a collaboré à l’émission télévisée française « Paris Art de Vivre » sur BFM Business TV. Il y a environ 5 ans, il a co-fondé un site internet francophone consacré aux vins pour lequel il écrit régulièrement (www.eccevino.com). Il collabore régulièrement à des blogs sur le vin et d’autres sujets, notamment sur son blog « More than just wine » et le blog collectif « Les 5 du vin ».

Pedro Ballesteros Torres MW est ingénieur-agronome diplômé de l’Universidad Politecnica de Madrid avec une maîtrise en viticulture et œnologie (UPM). Il s’est vu décerner le diplôme WSET au Bénélux et le certificat Weinakademiker avec le Prix Schloss Vollrads pour avoir obtenu les meilleurs résultats à Geisenheim et Rust (Autriche). Il est devenu Master of Wine auprès de l’institut londonien des Masters of Wine où il a gagné le Prix Errazuriz pour le meilleur mémoire sur la filière vitivinicole. Il a également suivi d’autres formations et études spécialisées à Xérès, Beaune, la Napa Valley et Bordeaux. Il collabore aux magazines « Vino! » en Belgique, « Vino y Gastronomia » et « Selectus Wines » en Espagne et écrit pour plusieurs autres publications. Il est co-président régional pour l’Espagne et le Xérès aux Decanter World Wine Awards au Royaume-Uni ainsi que membre du jury/président de commission auprès de concours internationaux tels que Bacchus (Espagne), le Concours Mondial de Bruxelles (Belgique), Mundus Vini (Allemagne), le Challenge international du vin (France) et l’International Wine Challenge (RU). Il œuvre également dans les domaines de la promotion, la formation et le conseil dans le secteur du vin. Membre d’honneur de l’Institute of Masters of Wine Council et du conseil d’administration de l’union espagnole des dégustateurs, il travaille en espagnol, anglais, français et italien.

Roberto Zironi est expert dans les domaines de l’œnologie et de la technologie des boissons fermentées. Ses recherches en matière de vins portent notamment sur la maîtrise technologique de la fermentation alcoolique et maloloactique, la production de moûts concentrés rectifiés, l’utilisation d’agents de collage novateurs, l’interaction entre le raisin et le terroir pour optimiser la qualité du vin et la caractérisation de vins régionaux italiens. Professeur et maître de conférences dans de nombreuses universités italiennes, il est co-auteur de plus de 250 articles scientifiques publiés dans des journaux italiens et internationaux. Il est co-inventeur de quatre brevets nationaux et est membre de la délégation italienne de l’OIV. Roberto Zironi est co-ordinateur scientifique de plusieurs projets européens dont ORWINE (la viticulture et l’œnologie biologiques) mis en place par la Commission européenne. Il gère aussi plusieurs projets italiens visant à améliorer la qualité des vins, promouvoir les cépages autochtones, sélectionner et définir les levures indigènes pour les vins italiens et améliorer les méthodes viticoles basées sur le développement durable. Il s’est vu décerner plusieurs bourses et prix pour ses travaux.

Valérie Lavigne est chargée de recherches pour la société Seguin-Moreau détachée à la Faculté d’œnologie de Bordeaux. Ses recherches portent principalement sur l’arôme des cépages, la maîtrise des phénomènes de réduction au cours de la vinification et de l’élevage des vins blancs et l’étude de vieillissement prématuré de l’arôme des vins blancs puis des vins rouges. Ses travaux ont donné lieu à une trentaine d’articles dans des journaux scientifiques internationaux et à de nombreuses conférences. Elle dispense des cours sur l’aptitude à la dégustation à la Faculté d’œnologie ainsi qu’une formation sur la valorisation de la typicité aromatique des vins blancs secs de Bordeaux pour le compte du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux. En 1997, elle a été lauréate du Grand Prix de l’Académie Amorim au titre de sa contribution à l’amélioration qualitative du vin en tant que jeune chercheuse. Elle a participé à plusieurs livres dont un consacré aux vins blancs, de la démarche marketing à la vinification, et œuvre également en tant qu’œnologue conseil auprès d’environ 70 crus et domaines réputés en France, Espagne, Italie, Grèce, Portugal et Afrique du Sud aux côtés de Denis Dubourdieu.

Philippo Pszczolkowski Tomaszewski est ingénieur-agronome et œnologue chilien. Depuis 1979, il est professeur au sein de la Faculté d’Agronomie et des Forêts de l’Université catholique pontificale du Chili, dirigeant et/ou participant à des formations sur la viticulture et l’œnologie. De 1990 à 1996, il était président de l’association nationale des ingénieurs-agronomes et œnologues du Chili, organisme qui représente les œnologues chiliens et dont il est actuellement vice-président. Il a publié de nombreux articles scientifiques et ouvrages et a gagné plusieurs prix nationaux et une reconnaissance internationale. Parmi ces prix figure le Palmarès 2008 de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) dans le domaine de la viticulture pour le livre ‘Viticultura, Fundamentos para optimizar la producción y calidad’, co-écrit avec Gonzalo Gil.

La première bouteille de vin achetée par le Dr Paul White était un sauvignon blanc de Bordeaux. Sur son étiquette figurait un troupeau de vaches et il l’a acheté dans un magasin du monopole d’état à Des Moines dans l’Iowa. Après l’avoir bu, il s’est senti extrêmement sophistiqué, et en plus il avait le sourire aux lèvres. En 1972, il a fini par s’installer dans l’Oregon où il a consommé beaucoup de ‘Fumé Blanc’, le vin révolutionnaire lancé par Robert Mondavi. Au milieu des années 80, alors qu’il était président du club oenophile de dégustation à l’aveugle de l’Université d’Oxford, il a dégusté à l’aveugle un ‘Savvy’ néo-zélandais. Son style psychédélique l’a halluciné. Avec son doctorat en poche, il s’est installé de nouveau en Nouvelle-Zélande en 1993 où il a collaboré à des magazines et des journaux en Océanie. A l’heure actuelle, il collabore à des publications européennes telles que « World of Fine Wine » (RU), « Slow Food » (Italie), « Wine » (Portugal) et Winedisclosures.com. Partageant son temps entre Wellington en Nouvelle-Zélande, Portland dans l’Oregon et Carcassonne en France, il est toujours à la recherche du sauvignon parfait.

Après avoir obtenu sa licence en philosophie (BA Honours) auprès de l’Université de Stellenbosch, Christian Eedes a rejoint Wine Magazine South Africa en 2000. Il est aujourd’hui rédacteur en chef de ce support accessible uniquement en ligne (Winemag.co.za). Christian a suivi une formation d’évaluation des vins puis un stage de micro-vinification sous l’égide du département viticulture et œnologie de l’Université de Stellenbosch. Au nombre de ses expériences professionnelles, citons sa contribution aux dégustations destinées au guide des vins sud-africains Platter’s ainsi que sa participation à des concours nationaux et internationaux.

Frédéric Galtier est installé à Barcelone depuis une dizaine d’années. Diplôme en sociologie (Université de Montpelier) et en relations internationales (Sciences-po Paris), il a travaillé à la promotion des vins chiliens (ProChile, Wines of Chile), puis pour le salon des vins de Bruxelles. Depuis son installation dans la capitale catalane, il est le correspondant en Espagne de plusieurs revues internationales spécialisées dans le vin et collabore aussi à des revues espagnoles et catalanes.

Il est l’ambassadeur en Espagne de concours internationaux comme le Concours Mondial de Bruxelles, le Concours Mondial du Sauvignon et les Grenaches du Monde. En 2010, il reçoit le prix journalistique du cava pour un dossier publié dans le magazine belge, Vino!.

Amoureux des effervescents outsiders et des vins injustement considérés comme secondaires ou modestes (blancs et rosés), il considère le terroir comme un « fait social total » au sens du sociologue français, Marcel Mauss.

Articles

du Comité Sauvignon

Le sauvignon blanc et la recherche : une affaire de pionniers

Par |

David Cobbold retrace l’évolution du sauvignon blanc en France à travers les efforts d’une poignée de vignerons pionniers. Il montre aussi comment la recherche, utilisée à bon escient, peut permettre une gestion très précise du cépage. Commençons par rendre hommage à Denis Dubourdieu, grand nom mondial de la recherche sur le cépage sauvignon blanc, qui [...]

Washington propose des sauvignons blancs parmi les plus captivants du continent nord-américain

Par |

Washington recèle l’un des secrets les mieux gardés du monde du vin en Amérique : un profil desauvignon blanc qui tranche avec le style plus méridional, plus opulent et plus solaire qu’offre la Californie, tout en étant plus riche, mûr et tendre que les sauvignons plus frais et linéaires à influence océanique qui caractérisent l’Oregon. Le [...]

New York « Le sauvignon blanc est un cépage majeur qui cristallise les attentions »

Par |

Tout comme Paris n’est pas la France ni Londres, le Royaume-Uni, New York est un microcosme à lui tout seul. Néanmoins, les tendances naissent souvent dans les grandes villes pour ensuite se propager à travers le pays. Nous avons demandé à Tom Geniesse, caviste chez Bottle Rocket à New York, d’expliquer la perception actuelle du [...]

Oregon – Le sauvignon blanc retrouve la belle place qu’il mérite

Par |

Il est difficile d’imaginer un autre endroit au monde où le sauvignon blanc était autrefois important, puis est tombé en désuétude, pour enfin revenir sur le devant de la scène. L’Oregon correspond à ce profil. Le Dr Paul White raconte les déboires, et le retour en grâce, du sauvignon dans cet Etat de la région [...]

Chine : Un cépage encore discret mais à fort potentiel

Par |

Le sauvignon entravé par des facteurs techniques et économiques Les cépages blancs représentent, peu ou proue, 5% de la superficie du vignoble chinois, ce pourcentage étant bien plus élevé si l’on tient compte des raisins de table. D’après l’expert reconnu, Zhu Li, le chardonnay, le riesling italien, le muscat de Hambourg et le long yan [...]

L’évolution des styles de sauvignon blanc : une affaire de mode ?

Par |

Eviter la répétition La réussite progressive du sauvignon blanc néo-zélandais sur les marchés mondiaux a inauguré un nouveau style, imité ailleurs dans l'Hémisphère sud. A la recherche de nouveaux marchés, des pays comme l'Australie, l'Afrique du Sud ou le Chili ont planté du sauvignon et tenté de suivre l'exemple de la Nouvelle-Zélande. Mais, comme souvent [...]

Le Concours vu par les lauréats des Trophées Révélation

Par |

Domaine de l’Herré - Le concours s’inscrit dans une logique commerciale de mise en avant d’un cépage phare Fondé en 1974, le Domaine de l’Herré s’étend actuellement sur plus de 130 hectares situés dans le Gers, dans le Sud-Ouest de la France. Son encépagement varié réserve une place importante au sauvignon blanc, une stratégie qui [...]

Les multiples visages du sauvignon chilien

Par |

Jusqu’à la fin des années 80, les vins blancs chiliens étaient loin derrière les rouges. Généralement élaborés dans un style oxydatif et concentré à partir du cépage sémillon, ils étaient presque toujours de pauvres versions des ‘finos’ ou ‘manzanillas’ de Xérès. Les choses ont cependant beaucoup changé ces dernières années et ce sont peut-être les [...]

Technologies pour améliorer la qualité du vin Sauvignon blanc

Par |

L’importance du terroir et des dates de récolte Ces deux catégories d’arômes adoptent au cours de la maturation deux comportements opposés. En effet, tandis que le taux de méthoxypyrazines diminue au cours de cette phase, celui des précurseurs thioliques augmente. Ainsi, le terroir et le choix de la période des vendanges provoquent des équilibres différents [...]

Carte d’identité

du Sauvignon

Origines

Cépage d’origine française, le sauvignon descend probablement du savagnin. Un croisement naturel avec le cabernet franc a donné naissance au cabernet-sauvignon. Son nom associe les mots ‘sauvage’ et ‘blanc’, le premier décrivant sa forte vigueur.

Diffusion

En 2010, le sauvignon se situait au 8ème rang des dix principaux cépages plantés dans le monde avec 110 000 hectares. Un tiers des superficies se trouvent encore en France et 50 % en Europe. Plus de 30 pays cultivent le sauvignon blanc, notamment la Nouvelle-Zélande, le Chili, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis, l’Australie, la Bulgarie et l’Espagne.

Profil organoleptique

Fraîcheur, intensité aromatique et acidité.

Arômes dans les vins jeunes : le buis, le bourgeon de cassis, le genêt, le pipi de chat, le citron, le pamplemousse ou le fruit de la passion. Un profil organoleptique polymorphe, adaptable à de nombreuses alliances gastronomiques et occasions de consommation. En bouche, une acidité vibrante, une texture fine mais acérée.

Caractéristiques culturales

Peu productif, cépage à maturité moyenne, il affectionne les climats frais mais son acidité le rend attrayant dans des zones à climat chaud. C’est un révélateur de terroirs, climats et millésimes. Sa vigueur nécessite une bonne maîtrise technique.

Polyvalence

Le sauvignon se plaît sous des climats variés et sur des sols différents. Il est propice à l’élaboration de blancs secs et de liquoreux, de vins de cépage et d’assemblage.

Capacité de vieillissement

Capacité de garde moyenne d’environ 5 ans, allant jusqu’à 20 ans ou plus pour les vins liquoreux. Le vieillissement en barrique peut permettre de prolonger sa longévité.